Actualités

Ghana : l'enfer d'AGBOGBLOSHIE

Dans le but de créer un système de purification d’eau à partir de composants recyclés, on ne peut pas visiter ACCRA sans aller dans la zone de déchets d’AGBOGBLOSHIE . Cette zone est contrôlée par l’économie informelle du secteur du recyclage. C’est une ville dans la ville qui s’étend sur plusieurs hectares. Tout ce recycle, depuis la voiture en passant par les composants électroniques. La zone est clairement contaminée par toutes sortes d’effluents provenant de carcasse de voiture, de réfrigérateurs et lorsqu’il pleut la zone devient boueuse, entrainant toutes sortes de pollution. Sous une apparence anarchique, la zone est très bien organisée. Les déchets arrivent par camions, puis sont acheminées à de petites échoppes qui vont récupérer ce qui est récupérable. Le cuivre est bien entendu très prisé, depuis les tuyaux de systèmes d’air conditionnée jusqu’au fil qui entoure les moteurs des ventilateurs des ordinateurs.

Les carcasses des réfrigérateurs et autres matériels sont ensuite transportés à une pesée pour négocier le pris, puis apporté prêt d’un collecteur qui chargera sur un camion. Pour apprendre à recycler et /ou réparer, le système fonctionne selon un processus d’apprentissage avec un maître. Un jeune apprentis vient voir un maître et lui apporte une boisson et de l’argent pour devenir apprentis.
Celui-ci apprend ensuite le métier avec son maître jusqu’à devenir ouvrier à part entière. Tout cela se fait de façon informelle, il n’y a aucun contrat à signer, c’est une zone qui possède ses propres règles.