Actualités

Construction Warka Water

La tour Warka a été identifiée au début de Solar Tears comme un système répondant aux exigences d’une approche frugale pour accéder à l’eau. Nous avons donc pris la décision de construire une tour pour en comprendre le fonctionnement et les difficultés potentielles dans son cycle de vie (montage, usage, maintenance, recyclage). A noter que nous ne sommes pas dans un vrai contexte d’usage puisque Troyes possède un réseau d’eau structuré, il n’y a pas de besoin vital pour la population à accéder à l’eau potable. Nous étudierons la structure d’un point de vue technologique. 

La décision de la construction a été prise lorsque l’UTT a pu mettre à disposition un budget de 500 euros qui rentre dans le cadre de l’expériençothèque. Le reste du budget est pris sur Solar Tears et nous espérons de pas dépenser plus de 1000 euros au total. Le gros du budget est pris par le bambou et le filet qui représentent environ 50% du budget.

Nous avons reçu les bambous sous forme de 2 paquets de 20 bambous de 6m de longueur de diamètre entre 35mm et 45mm.

A noter que nous n’avions aucune idée du comportement de ce type de bambou pour la découpe en lamelles. A ce sujet, nous avons construit notre propre outil de découpe à partir d’une barre d’acier (1000mm x 30mm x 2mm).

La découpe en lamelles se révèle au final assez simple. En effet la particularité du bambou réside dans la linéarité des fibres puisque lorsque le bambou nait, le turion (jeune pousse) possède tous les nœuds et entre-noeuds et ne fait que se détendre durant sa croissance, ce qui donne des fibres très linéaires donc une découpe linéaire aisée comme le montre la vidéo ci-dessous.

La découpe consiste dans un premier temps à découper la longueur voulue, puis à utiliser l’outil de découpe longitudinale pour obtenir les lamelles qui constitueront les étages de la tour. Ci-dessous le premier étage de la tour.